Certificat d’authenticité

Certificat d’authenticité

L’impression Fine-art Digigraphie

La Digigraphie est le résultat d’années de recherches de chimistes, ingénieurs, chercheurs, physiciens, experts. Dans la découverte du procédé de l’impression numérique jet d’encre.
Epson a été le seul à pouvoir nous délivrer depuis les années 2000 une conservation des encres normées ISO 9706, développé pour répondre aux attentes de galeries et musées.

La transmission d’un patrimoine conservé aux futures générations.

L’alliance des techniques adoptées est l’encre, le papier et la machine.

C’est bien une grande découverte, pour le monde du tirage fine-art et de la reproduction des œuvres.
Mais la confusion est bien grande chez bon nombre d’artistes au sens large, qui souhaite honorablement faire certifier leurs reproductions ou tirages photo.
Dans la jungle des laboratoires photos, à chacun son argument technique non fondé.
La liberté de délivrer leurs propres certificats d’authenticité et l’apposition d’un tampon à sec, pretextant une conservation des encres ISO 9706 suivi d’une grande qualité demandent un certain éclaicissement.

certificat d'authenticité photo-labo-proUn certificat d’authenticité d’un fabricant de papier tel que Hahnemuhle, Canson, ou autres qui je le rappelle sont des « papiers référencés » http://www.digigraphie.com/fr/la-digigraphie-expliquee/technologie-et-supports.htm rentrent dans le cadre de ce critère n’est pas une Digigraphie pour autant et ne vous garantit aucunement une conservation des encres si le trio technique n’est pas respecté et si l’agrément ne vous est pas attribué.

Vous pouvez imprimer sur tous types de machines, fabriquer de bons profils ICC sur des papiers certifiés Digigraphie, coller leurs vignettes respectives, et pourtant ne vous apporte techniquement, aucune résistance des couleurs de vos œuvres dans le temps. Néanmoins « c’est là que le bât blesse ».

Soyons plus concis, attention à la nuance où quelques laboratoires surtout en ligne et des prestataires peu scrupuleux négligent fortement cette prestation, « je me permets ces propos, car j’y suis confronté très régulièrement ». Nous nous retrouvons face à des clients à convaincre et justifier notre crédibilité, sans porter de jugement. Pas toujours évident !

Mais qu’en est il de la tracabilité de fabrication de la reproduction ?

Les certificats d’authenticité unique, inviolable sont efficaces et rassurent les acquéreurs.
Mais ne vous garantie aucunement les recommandations approuvées par le processus d’une fabrication de la norme ISO 9706, toutefois, ils ne sont pas obligatoires.

Évidemment, tous laboratoires et prestataires sérieux s’engagent de vous garantir cette prouesse, si le trio magique est respecté, or ils ne pourront pas vous délivrer un justificatif Digigraphie du laboratoire agréé, mais « bien un certificat de papiers d’art » qui atteste le tirage sur le papier que vous aurez choisi « Hahenemhule, Canson ou autre » confusion totale avec le Certificat Digigraphie, qui lui approuve la norme ISO 9706, l’agrément et la traçabilité des travaux effectués.

Il ne faut surtout pas noircir le tableau, la majorité de mes confrères sont d’excellents professionnels. Cela revient à dire qu’ils peuvent travailler très honorablement, et vous fournir des tirages dignes de ce nom, avec le même matériel que la Digigraphie, gestion des couleurs respectées «  jargon technique » calibration des couleurs de la chaîne graphique » et sont en mesure de vous garantir un travail de grande qualité sans cet agrément.

Mais tous, n’ont pas cette même attention. Cela revient, à faire confiance à un garagiste sans marque ni label, de faire l’acquisition d’un véhicule sans factures ni contrôles techniques. Bien sûr acheter une voiture est un acte bien plus sérieux où la sécurité relève de la vie des humains.
C’est l’attitude qui est comparable !

Avez-vous confiance ?
Là c’est à vous de voir…

Cela peut vous paraître abusif, j’ai pu constater entre les mains de mes mes clients, des certificats maison fabriqués en français et en Anglais « c’est plus snob », ainsi qu’un tampon à sec prétextant fournir les mêmes prestations. C’est un leurre.

Dans le cas contraire demandez à votre laboratoire de vous préciser, les encres, papiers, et l’imprimante utilisée correspondant à leurs prestations, afin d’approuver et de prendre leurs engagements respectifs sur leurs factures.

Le procédé de la digigigraphie est l’engagement et la responsabilité de vous délivrer des travaux d’une grande qualité. Elle est digne de vous assurer, à l’aide d’un certificat d’authenticité, une estampille à sec ou d’un tampon, une durabilité approuvée.

Cependant il est vivement recommandé pour vos futurs acquéreurs, si la vente de vos œuvres, méritent cette tracabilité, de leur fournir un élément d’une confiance réciproque.

Je reste convaincu que le client potentiel veut cette information.

Que deviendront-elles mes œuvres dans 50, 80, ou 120 ans ?

« Conservation dans des conditions muséum » recommandation de la norme.

A qui s’adresse la Digigraphie ?

Epson vous délivre cet agrément afin d’en faire bon usage. Nous nous tenons responsables de cet engagement.

Chers artistes, clients et passionnés sachez ce que vous achetez et vendez.

Laboratoires officiellement certifiés et agréés Digigraphie. http://www.digigraphie.com/layout/index.php
Cordialement

Jean-Pierre  Maio

 

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *